13 février 2013

Une vie meilleure -- Cédric Kahn (2012)

  Au départ, je n'avais pas spécialement envie de le voir. C'est ma chérie qui s'est plantée devant. On se laisse alors porter par l'histoire.

Pour ceux qui n'ont pas vu le film :
 Un récit de vie contemporain peut nous plonger dans bien des lieux, bien des personnages. Le modèle social actuel possède une belle étendue de possibilités. Le réalisateur a choisi de s'intéresser à ceux qu'on étiquette "travailleurs pauvres", c'est-à-dire ces personnes qui bien que possèdant un travail ne peuvent prétendre possèder autre chose. Et quand ils ont le culot de vouloir le faire, on leur fait vite comprendre que c'est pas pour eux. On ne prête qu'aux riches, les autres, on les dépouille. C'est ce qui arrive à ce couple qui pour réaliser un rêve s'endette dans une spirale de crédits révolving car aucun garde-fou n'est là pour les arrêter et rien n'est fait, en amont, pour les aider.
Elle, part au Canada dans l'espoir d'une vie meilleure, lui, reste avec son beau-fils et apprend à gérer un quotidien difficile. D'ailleurs, il gère rien du tout, tombe entre les mains d'un marchand de sommeil, rapine et  ...
Il est bien noir ce monde où seuls les nantis peuvent encore avancer, où l'ignorence n'est pas juste scolaire mais bien celle des rouages du système, où la confiance est mise à mal par tous ces aigrefins qui n'en veulent qu'à l'argent et où le bonheur des gens n'est qu'une marchandise comme une autre.
Toute cette partie est plutôt intéressante. La fin est autre et m'a moins emballé.

Pour ceux qui ont vu le film :
 Vraiment le réalisateur par sa mise en scène, les acteurs par leur jeu permettent de rentrer dans cette histoire. Jusqu'à son départ, tout m'a semblé aller de soi, après j'ai eu l'impression de tomber dans un mauvais melo.

Posté par escamana à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Une vie meilleure -- Cédric Kahn (2012)

Nouveau commentaire